La ligne Maginot de la cybersécurité — La suite : Résultats de nouveaux tests en conditions réelles

Les cyberpirates contournent les défenses informatiques traditionnelles presque à leur guise, compromettant des systèmes partout dans le monde et dans pratiquement tous les secteurs d'activité. Cette étude fait suite à notre rapport La ligne Maginot de la cybersécurité : Un audit grandeur nature du modèle de défense en profondeur, publié en mai 2014, et analyse les nouvelles données récoltées dans les mois qui ont suivi. De fait, les dispositifs de défense actuels sont autant de lignes Maginot : des dispositifs impressionnants qui se révèlent au bout du compte inefficaces.

Opérant derrière d'autres couches de sécurité, les capteurs FireEye nous fournissent un point de vue stratégique pour évaluer les performances d'autres outils de sécurité. La totalité des menaces observées par FireEye dans le cadre de la première étude avaient réussi à passer outre tous les autres dispositifs de défense.

Les résultats de notre nouvelle étude corroborent nos conclusions initiales et nous permettent de dégager de nouvelles tendances. Sur l'ensemble des secteurs d'activité, 96 % des systèmes ont été compromis en moyenne. En outre, 27 % des violations de sécurité impliquaient des logiciels malveillants avancés.

Vous apprendrez notamment grâce à ce rapport :

  • Comment des tests en conditions réelles permettent d'évaluer les outils de sécurité bien plus efficacement que des tests en laboratoire
  • Pourquoi la grande majorité des déploiements d'outils de défense en profondeur sont inefficaces
  • Dans quels secteurs les attaques se sont le plus intensifiées
  • Quel est le profil de risque de votre secteur par rapport à d'autres secteurs
  • Quelles familles de logiciels malveillants avancés ciblent le plus votre secteur

Télécharger le rapport